Mathieu STOCLET

    Mathieu STOCLET
     
Mathieu STOCLET  

Mathieu STOCLET, titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies de droit des contrats (Université de Lille II), d'un doctorat en droit privé (Université de Lille II) et diplômé de l'EDHEC, est devenu avocat au barreau de Paris en 2002 et avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation en 2013.

Mathieu STOCLET a soutenu en 2008 une thèse de doctorat ayant pour sujet : "Le prix dans les cessions de droits sociaux".  Afin de limiter les difficultés résultant de l'application du droit de la vente et de la prohibition des clauses léonines, il a proposé de soumettre à des régimes différents les cessions conclues avec des cessionnaires qui entendent réellement être parties au contrat de société et celles conclues avec de simples investisseurs.

 
Les dossiers que Mathieu STOCLET instruit couvrent l’essentiel du droit économique et, notamment, le droit fiscal
 

 Le jury lui a accordé le titre de docteur en droit, avec la mention très honorable et les félicitations du jury, assorti de l'autorisation de publier et d'une mention pour un prix de thèse.

Mathieu STOCLET a par ailleurs enseigné le droit privé à l’Université de Paris XII entre 2004 et 2008, en tant qu’attaché temporaire de recherche et d’enseignement puis en tant que chargé de travaux dirigés.

La formation de Mathieu STOCLET l’a amené à se consacrer plus spécialement aux dossiers de droit économique.

Ainsi, au cours des douze années de collaboration pour différents avocats aux Conseils qui ont précédé son association, il a acquis des compétences particulières en droit commercial et en droit pénal des affaires, en droit de la concurrence et en droit fiscal.  Il a eu l'occasion, dans ces domaines, de rédiger de nombreuses questions prioritaires de constitutionnalité.

Au sein du cabinet MONOD-COLIN-STOCLET, Mathieu STOCLET est en charge de dossiers en droit civil et commercial, en droit pénal et en droit public.  Il intervient plus particulièrement, pour une clientèle de particuliers et d'entreprises, dans les différents domaines du droit économique, et notamment en droit fiscal.